Non, non, non, il est tout à fait inutile de parler des soldes.
D'ailleurs ceux qui ont dépensé tous leurs sous aujourd'hui n'ont plus qu'à s'en mordre les doigts car, les bonnes affaires, ce sera la semaine prochaine (n'est-ce pas PlocPloc... !).

J'ai bien constaté en prenant ma voiture vers midi qu'il y avait encore plus de gens en RTT aujourd'hui. Tssss, c'est pas bien, c'est pas le bon vendredi !

Les soldes, je trouve ça sympa quand on ne les prepare pas. On laisse passer la première vague et après on se balade le nez au vent, on flane, on rentre et on sort des boutiques, l'air détaché puisque l'hystérie est passée. Quel calme et quelle volupté de trouver en toute quiétude la jupette et les sandalettes qu'on n'attendait pas.

Il devait faire tellement chaud à s'habiller et se déshabiller dans les cabines qui sentent le pied et la transpiration. Porter ses sacs sous le soleil écrasant de midi. Rentrer épuisée, le jambe oedémique et hippopotamesque, je vous vois avachies dans le canapé.

Moi, je suis fraiche et pimpante, le sourire aux lèvres. La semaine prochaine j'irai faire les soldes avec ma poupée de 7 ans, en trotinette ! (elle veut aussi aller au McDo, c'est moins rigolo) !!!