Je n'accepte les interviews pour une seule et unique raison : parler du forum et du projet "femme au foyer".
J'essaye toujours de faire passer le message qu'une femme au foyer peut être épanouïe dans son choix et que celles qui ne le sont pas encore, le seront un jour.

J'aspire à redonner confiance en elles à celles qui en ont besoin, en tant que femme, en tant que mère et en tant qu'épouse.
C'est la ligne directrice du projet et elle se traduit chaque jour sur le forum par des actes d'entraide et de solidarité dont je suis fière et dont nous pouvons toutes l'être.

Une journaliste de Esprit Femme a pris contact avec moi il y a plusieurs semaines pour un article sur les changements de vie. Pendant près d'une demie heure, nous avons parlé de la condition de la femme au foyer et du rôle du forum.

A défaut de me promettre de citer l'adresse du forum, elle s'était engagée à parler de mon quotidien vis à vis du forum, de mon investissement personnel dans ce projet. J'ai lourdement insisté sur le fait qu'il était fondamental de mentionner au moins le forum afin qu'un maximum de femmes prennent connaissance de notre espace d'expression et profitent ainsi de ses bienfaits.

J'ai accepté d'être photographiée avec un ordinateur sur les genoux pour illustrer mes propos : 10h par jour sur le forum = ordinateur sur mes genoux 10h par jour !!
J'ai pensé aussi qu'il était temps pour celles qui me font ou m'ont fait confiance de dévoiler mon visage, rompre l'anonymat, une façon de leur dire : aujourd'hui je suis encore plus proche de vous.

Voici l'article qui est sorti ce matin.
EF002

Je suis sans voix.
C'est probablement l'article le plus inepte et infect que je n'ai jamais lu depuis que j'ai accepté des articles avec la presse.

Je pense que la journaliste avait déjà écrit son article avant de me poser ses questions.
C'est une succession de lieux communs, de clichés : tout ce que j'exècre et contre lesquels je me bats sans cesse.

"Je lui ai expliqué qu'après avoir été à 100% dans mon travail, je voulais être présente à 100% pour mes enfants."
A croire que j'ai pris à 100% seule cette décision et que je la lui ai imposée !!!
Alors qu'il est bien clair que c'est une décision qui se prend à deux...

"Fred est avocat. L'argent n'est donc pas un souci."
Ah bon ! Et comment elle sait ça ?? Oui mon mari est avocat, mais sait-elle seulement qu'a Paris une grosse partie de la profession d'avocat rame pour boucler ses fins de mois ?
Comment peut-elle tirer de telles conclusions ?

"L'argent n'est donc pas un souci. Ca m'a aidée à prendre ma décision."
Jamais de la vie ! Toutes les femmes au foyer savent que c'est souvent par un souci d'économie que le couple choisi que la femme reste à la maison pour s'occuper de ses enfants : économie de nounou, moins de frais vestimentaires, gestion du porte-monnaie au plus juste, etc...

Le sommum : "Sans faire de prosélytisme, j'ai aidé beaucoup de mes amies à voir autrement le statut de femme au foyer."
J'ai mis en place un outil de communication pour les femmes au foyer afin qu'elles (que nous !) puissent partager leur expérience, leurs joies, leurs peines et nous sommes contentes de nous retrouver même si c'est virtuel ; nous avons su nouer de réels liens de sympathie qui s'étendent au delà de nos frontières.

Pour conclure : je suis déçue.
Déçue que certains esprits restent étriqués et continuent à offrir à la société des images démodées des femmes au foyer.
Je suis déçue, parce que c'est encore une fois nous manquer de respect et prouver que nous sommes une population tellement ignorée que certaines ne peuvent rien dire ou écrire d'autre que l'image caduque qu'elles en connaissent.
Je suis déçue d'avoir été trompée.

Que faire ? Ne plus répondre aux journalistes ?