... c'est la soupe miso.
Directement importée du japon.
Je l'ai dit et je le répète : 2008 est pour moi une année zen, dans mon mode de vie, mon intellect, ET ma cuisine.

Allons-y ensemble.

Un sachet de soupes désydratées de diverses parfums.

MISOB

Heureusement, il y a le mode d'emploi !!!

MISOA

Je choisi parmi les petits sachets colorés : tiens ! on va prendre le marron...

MISO2

C'est pas très explicite comme ça mais je prépare tout bien les ingrédients demandés (sur le dessin ci-dessus)

MISO1

Je fais chauffer l'eau. Je rajoute le premier sachet : oh c'est plutôt joli et...zen, non ?

MISO3

Je presse le deuxième sachet. Drôle de couleur... et curieuse odeur... si ! si ! ça sent fort mais c'est normal, c'est sûr !

MISO4

Il y a des vraies algues ! C'est top ! Et comme je suis une femme au foyer très à cheval sur la nutrition (hum !), je rajoute un peu de protéines grâce aux oeufs en omelettes.
A taaable les filles, c'est prêêêêêt !! (et pas peu fière de ma trouvaille).

MISO5

On goûte...
"- bêêêêrk maman, c'est dégueu !!!!
- Comment tu parles à ta mère toi ???
- Mais maman, c'est pas bon !!!!! (c'est la petite qui s'y met aussi)
- Si c'est très bon... c'est un peu exotique, ça change !"

Mon mari rentre de son travail à ce moment là :
"- Ca sent le poisson...
- ???
- Ca sent le hareng !
- ... mais non, c'est une soupe miso..."

J'ai fini par manger trois bols de soupe miso, au hareng... toute seule subissant piteusement des regards de travers : "maman, pourquoi tu nous maltraites ???".
N'empêche que la prochaine fois que je leur servirai une soupe de légumes bien de chez nous, ça va pas moufter, c'est moi qui vous le dit !!!!