Demain, première vente de la belle saison, très privée celle-ci : même moi je n'y vais pas !!!!!!
Demain à 14h mes bijoux partent en voiture avec mon amie Tételle, mon impressario !!

Bref, ce n'est pas de ça que je voulais vous parler mais de ces dernières heures de préparatifs avant... la dernière minute... puis la dernière seconde, et tout vous échappe. Advienne que pourra !

Mais avant, voilà à quoi ressemble mon bureau :

BZD2

Non pas ça !

BZD1

Ca non plus, c'est du bazar rangé !

BZD3

Mais ça ! Ma table !
J'ai oublié de faire ce pendentif ! Vite la boite des perles bleues.
Oups ! Le bracelet en Jaspe, il est où ?
Zut, il me reste... etc... etc...

Et au fur et à mesure, ma table déjà pas bien grande rétrécit, rétrécit, rétrécit pour ne devenir qu'un timbre poste où s'empilent mes pinces les unes sur les autres dans le fatras. Et je ne retrouve plus rien, et je m'énerve et j'en arrive à me demander pourquoi je me prends le choux à ce point...

Quand je pense à tous ces modèles que je n'ai pas eu le temps de faire. Je les crois toujours plus beaux que ceux qui sont terminés. Serait-ce une quête sans fin, un peu comme les artistes ?

Pas le temps de me poser des questions ! Je file ! C'est la course !
Demain à 14h... je souffle, je respire et j'attends la fin de la vente, fébrile, ainsi que l'appel de ma Tételle pour qu'elle me dise une chose, une seule : "tes bijoux ont plu".


EDIT : La vente a pas mal marché et mes bijoux ont plu !!