femme au foyer...

jeudi 25 février 2010

Fan de... de qui ? de quoi ??

Devenez Fan d'Esperluette en cliquant ci-dessous :

fande

huguette001J'espère que vous me donnerez vos avis (soyez pas trop méchantes !), vos envies aussi (trop top ça non ?), des idées (tiens ! : "et si on faisait une bataille de tartes à la crême et après on se prend en photos et on dit que c'est de l'art !!!"... Qui osera mettre le doigt dans la vie trépidante d'Esperluette... au péril de sa santé virtuelle ?

Ca n'a rien à voir avec mon profil personnel, qui va redevenir plus familial. Alors que le "Fan de" (ils auraient pu appeler ça autrement tout de même, ça fait vraiment j'ai la grosse tête !!!)

En passant, je vous présente MUGUETTE, oui, la poule ci-dessus, qui sera votre hotesse sur ma page "fan de".

Elle vous plait la Muguette ?
Allez, zou mes copinautes, je vous attends, je suis en train de trinquer avec les premières inscrites et Muguette qui veut pas picoler, mais on va la ligoter !!!!!

Posté par mplr à 19:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


vendredi 4 septembre 2009

C'est la rentrée !

EsperluetteCoquette006mplr sur son NOUVEAU blog

qui c'est qu'a pas encore cliqué ?????


DECOUVREZ MES ILLUSTRATIONS GRATUITES
POUR VOS BLOGS, clic !

LOOK

Posté par mplr à 12:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 15 juin 2009

Mais il y a encore pas mal de passage sur ce blog ! C'est chouette et ça fait plaisir qu'il ne soit pas tombé aux oubliettes.

aimePour info, je viens de lancer un grand jeu sur mon autre blog. C'est ici et nulle part ailleurs !

Vous avez encore le temps pour vous inscrire dans le tourbillon !

A tout de suite !

Posté par mplr à 12:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 3 octobre 2008

Faut cliquer !!!

Pour celles et ceux qui veulent suivre
la suite de ma vie passionnante (n'est-ce pas ??!!!),
découvrir mon intimité enfin dévoilée (ah ouais ? c'est indécent ?!!!)

cliquez sur l'image et envolez-vous dans mon nouvel univers


fifette

Posté par mplr à 12:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 4 mars 2008

Je ne le redirai pas, et c'est très bien ainsi !

orki

Ouvrir un blog, c'est exaltant.
Tenir un blog, c'est enrichissant.
Fermer un blog, c'est (attention faut trouver le mot juste !), c'est...

J'ai été parmi les pionnières à revendiquer mon statut de femme au foyer. Avoir même le culot d'appeler son blog "femme au foyer" comme on déploie un étendard, ou comme on brandit avec fierté son métier : "je suis médecin", "je suis avocate"... en attendant des "oh" et des "ah ??".
J'ai dit : "je suis femme au foyer" et mon blog s'appellera ce que je suis : "femme au foyer". Une femme qui travaille au bien être de sa maison.

Ca n'a jamais rien eu de politique. Ce n'était pas une revendication. C'était plutôt une façon de montrer qu'on pouvait être chez soi, avec mari et enfants, et pas conne ! Casser une image d'Epinal, rompre des codes établis, faire un pied de nez aux féministes ringardisantes (alors que je suis une vraie féministe de surcroit, mais moderne et ouverte !!!)

Pourquoi avoir eu besoin de montrer que j'étais comme les autres ? Avec un métier, oui ! un vrai métier !!
Pourquoi les femmes au foyer d'aujourd'hui éprouvent-elles le besoin de de prouver leur valeur ?

Bien sûr, le regard du monde occidental et économique reste toujours très négatif. Et ce n'est d'ailleurs pas à ce regard là que je me suis attaquée. Mais au regard de proximité : le regard des sorties d'école, des diners, des copines qui travaillent.
Mais aussi le regard au sein de leur propre famille, pas toujours aimant, pas toujours valorisant. Et c'est surtout ça que je trouve dramatique.

Je ne suis pas dans ce cas de figure.
Ma force, c'est beaucoup mon mari qui chaque jour danse avec les notes de la vie que je lui joue.
Ma conviction ce sont mes filles qui régulièrement me demandent : "c'est quoi ton métier maman ??" et de leur répondre : "je suis femme au foyer, femme aux cents métiers". Plus sérieusement, c'est leur équilibre ; les couleurs de leurs dessins ; leurs reproches d'enfants normales (souvent les mêmes que ceux que je faisais à ma propre mère qui était femme au foyer) ; le bain chaque soir, les calins...
Mais tout ça bien sûr toute mère le donne à ses enfants.

L'important, c'était de donner cette image, cette conviction que l'on peut être une femme épanouie en restant à la maison. Parce que c'est une vie de mille facettes qui jouent dans la lumière. Savoir les composer, c'est se découvrir en harmonie avec le monde qui nous entoure.
C'est apprendre à dire non quand on n'a pas envie.
C'est enseigner la patience et la lenteur à ceux qui courent.
Une barrière à une sorte de folie assassine des couples qui vont et viennent et puis s'oublient faute de temps.

Prendre le temps.
Aujourd'hui c'est le summum du luxe. On paye cher pour ça.
J'offre du temps à ma famille. Mais j'ai aussi appris à m'en garder pour moi, pour mon plaisir personnel. Pour cultiver mon jardin secret. Parce qu'il ne faut pas croire ! Avec deux mouflettes et un mari, le jardin secret devient vite jardin public et "vas-y qu'on y piétine les plates-bandes !!!"
C'était vrai il y a dix ans, quand je suis devenue femme au foyer. Mon bébé me dévorait. Je me sentais seule. Mal comprise. Isolée... et je sentais que je n'étais pas seule dans ce cas mais que personne n'osait faire le premier pas pour dire : "je craque làààà ! Marre des tête à tête avec mon stroumph de 2 ans qui court dans tous les sens et ne réponds jamais à mes questions existentielles !!!".
Quant au mari, épuisé de sa journée de travail, inutile de lui expliquer "que la sémantique du stroumph en question a beau évoluer à la vitesse grand "V", ça reste un discours de 2 ans".

J'ai appris très vite à mes filles à ne pas envahir mon espace.
De même que je ne rentre jamais dans le leur sans crier gare. Certes, elles, elles transgressent un peu. Mais pas moi. Et avec le temps, ça paye. Je crois que l'on appelle ça le respect.
Quel dommage de constater que dans certaines familles, les enfants hurlent, cassent, le mari est démissionnaire et la pauvre femme au foyer se tue à essayer de coller des morceaux éparpillés ; ce n'est pas un manque d'éducation au sens propre. C'est ne pas apprendre à se respecter les uns les autres au sein d'une même famille.

Au travers du fil des posts de mon blog, j'ai voulu prouver qu'on pouvait être femme au foyer et avoir des activités, des plaisirs ; être dynamique et aller de l'avant. La polyvalence et la réactivité sont des qualités qui rendent nos familles, mais aussi vos vies pleines de surprises et de richesses et c'est bien là tout le mal que je vous souhaite : vivre pleinement ces instants. Même si ils sont durs. Et surtout quand ils sont doux.

Mais alors ?
Pourquoi ferme-t-elle son blog ??

Parce que je n'ai plus envie. De nombreuses femmes au foyer savent aujourd'hui démontrer leur multiples talents, leur intelligence, leur vivacité d'esprit. Retrouver un certain anonymat. Ou peut-être exister différemment.

J'aurai bientôt quarante ans. Je me sens jeune, c'est incroyable !
Mes filles ne sont plus des bébés. Ma maisonnée est organisée. Mon mari s'éclate dans son job.

Et moi ??

Ouvrir un blog, c'est exaltant.
Tenir un blog, c'est enrichissant.
Fermer un blog, c'est... le début d'une autre vie.

Ce texte a été écrit le 04 mars 2008.


PS : le réseau femmaufoyer.net continue son aventure. Vous pouvez m'y retrouver chaque jour au fil de posts ou par messages privés.
J'aurai le plaisir de prendre le temps de répondre à chacune (et chacun) de vous qui me laisserez un commentaire en passant.
Merci à toutes celles qui ont suivi cette tranche de vie avec moi. Pour vos mots souvent indulgents, consolateurs, entrainants. Je n'oublierai jamais le plaisir que l'on éprouve quand on ouvre sa boîte mail et qu'il y a "nouveau commentaire". Merci pour ces douceurs. A mon tour maintenant de venir vous visiter car vous m'êtes chers.

Posté par mplr à 11:50 - - Commentaires [50] - Permalien [#]



lundi 3 mars 2008

Les remèdes

Aujourd'hui, on aimerait se détacher des antibiotiques et autres produits chimiques qui soignent.
Des médicaments efficaces mais souvent redoutables à long terme.

En 1908... dur dur ! d'être un enfant :
remede017

Maintenant on a droit à des 180px_Codliveroil
Ceci dit, je n'ai pas encore fait ce coup-là à mes filles : je vais peut-être leur faire essayer. J'y ai bien eu droit de temps en temps quand j'étais petite. Enfin, pas l'huile. Mais le foie... c'est dé-gueu !!!!!

Quant aux adultes (les femmes davantage parait-il, on se demande pourquoi... en tout cas ce sont toujours des pauvres femmes qui ont des problèmes dans les pubs...?)
remede015

Cliquez pour agrandir les images !

Posté par mplr à 05:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 25 février 2008

Japon-isant

Fuji

Au fond, on a le mont Fuji...
je suis devant, là et je suis très inspirée.
    Je suis transportée dans la zénitude...

MISOCHOU

Vous avez bien vu ! C'est moi là, ci-dessus. Maintenant je m'habille tous les jours comme ça.
Et je n'ai pas encore fini mon stock de soupe miso !! je vous laisse imaginer dans quelques mois !

Posté par mplr à 05:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 17 février 2008

Aquarelles

FleurROSA3

 

FleurROSA1


FleurROSA2



FleurROSA

Posté par mplr à 05:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

lundi 11 février 2008

Un dimanche comme un autre

Dans la famille Mplr, on ne s'y ennuie jamais.

Pas même le chien.

Histoire sans parole.

BAHIAb

BAHIAa

BAHIAc

BAHIAd

BAHIAe

BAHIAf

BAHIAg

BAHIAh

BAHIAi

BAHIAj

Ca ne vous fait pas penser à Boule & Bill : l'air pitoyable du pauvre Bill dans sa bassine pendant que Caroline la tortue se moque de lui... ??

Posté par mplr à 13:09 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

samedi 9 février 2008

Carnet de notes

Je suis cernée !
J'ai trouvé un almanach de 1908 enfoui dans ma bibliothèque. Et hier, par quel hasard, je me retrouve nez à nez avec un carnet de notes de 1998, année de naissance de ma fille ainée.

Serai-je poursuivie par les 8 ??
Y a-t-il un message à y voir. Et j'étais en train de tirer des cartes que je ne sais pas lire...

caf_003

Voici les esquisses de deux illustrations qui ont été réalisées pour des commandes en 1998.

Il y a aussi des notes, des morceaux d'histoires. Les esquisses et le synopsis d'un livre pour enfant. Une liste de courses. Les premières ébauches du projet femmaufoyer.net qui ne portait pas ce nom à cette époque.

Je dessinais la rencontre dans un café. Le dialogue et l'échange.

Je dessinais la solitude.


Je me rappelle que tous mes crayonnés étaient déjà à l'époque directement à la plume, au stylo ou au feutre. Je n'ai jamais aimé gommer. Je déteste effacer. Un défaut est un défaut, même dans un dessin. Il n'est pas là par hasard. Il fait parti de l'image, et de la vie.

solitude004

C'est étrange de retomber sur tout ça.

C'est aussi cette année-la que j'ai préparé l'illustration de mon faire part de mariage. Je vous le montrerai une prochaine fois.

Posté par mplr à 08:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 4 février 2008

Paris en 1908

paris009


2008 : Google Earth


paris012

1908 : Semeuse_137

1106804 : 2008

paris011

Prendre un taxi ou le métro.

19921031_p


paris010

Cliquez sur les images pour les agrandir.

La photo ci-dessus vient de chez Francis de Paris-émoi (je clique pour le découvrir !)

Posté par mplr à 05:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

vendredi 1 février 2008

Le lien vers la soupe !!

Vous avez été nombreuses à me demander les coordonnées du sites pour commander de la soupe Miso !!!

image_049

Vous pouvez consulter le lien dans la rubrique "mon shopping virtuel" : y figurent uniquement des boutiques où j'ai l'habitude d'acheter en ligne.

Posté par mplr à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 28 janvier 2008

Ma nouvelle lubie culinaire

... c'est la soupe miso.
Directement importée du japon.
Je l'ai dit et je le répète : 2008 est pour moi une année zen, dans mon mode de vie, mon intellect, ET ma cuisine.

Allons-y ensemble.

Un sachet de soupes désydratées de diverses parfums.

MISOB

Heureusement, il y a le mode d'emploi !!!

MISOA

Je choisi parmi les petits sachets colorés : tiens ! on va prendre le marron...

MISO2

C'est pas très explicite comme ça mais je prépare tout bien les ingrédients demandés (sur le dessin ci-dessus)

MISO1

Je fais chauffer l'eau. Je rajoute le premier sachet : oh c'est plutôt joli et...zen, non ?

MISO3

Je presse le deuxième sachet. Drôle de couleur... et curieuse odeur... si ! si ! ça sent fort mais c'est normal, c'est sûr !

MISO4

Il y a des vraies algues ! C'est top ! Et comme je suis une femme au foyer très à cheval sur la nutrition (hum !), je rajoute un peu de protéines grâce aux oeufs en omelettes.
A taaable les filles, c'est prêêêêêt !! (et pas peu fière de ma trouvaille).

MISO5

On goûte...
"- bêêêêrk maman, c'est dégueu !!!!
- Comment tu parles à ta mère toi ???
- Mais maman, c'est pas bon !!!!! (c'est la petite qui s'y met aussi)
- Si c'est très bon... c'est un peu exotique, ça change !"

Mon mari rentre de son travail à ce moment là :
"- Ca sent le poisson...
- ???
- Ca sent le hareng !
- ... mais non, c'est une soupe miso..."

J'ai fini par manger trois bols de soupe miso, au hareng... toute seule subissant piteusement des regards de travers : "maman, pourquoi tu nous maltraites ???".
N'empêche que la prochaine fois que je leur servirai une soupe de légumes bien de chez nous, ça va pas moufter, c'est moi qui vous le dit !!!!

Posté par mplr à 05:00 - Commentaires [9] - Permalien [#]

vendredi 25 janvier 2008

DogDo

Internet réserve de bonnes et de mauvaises surprises.
Non, je ne vais pas vous parler des mauvaises. Ca n'a aucun intérêt !!

DogDO

Vous le reconnaissez ? Il vient de chez Damouredo !!!
Il est arrivé hier par la poste. Je ne m'y attendais pas du tout. Une vraie surprise. Un vrai cadeau.
Ca m'a touchée, parce que Do est ma tête de mule préférée !!!

Que même si j'ai de la reprisette à faire sur les gilets de mes filles, je préfère passer une heure à bavasser avec elle sur msn.
Que même si c'est l'heure du dîner, des devoirs, j'arrive à rester papoter en pointillé l'air de rien sans qu'elle râle trop "mais qu'est ce que tu fous ?? pourquoi tu réponds plus ?" et moi je cours dans tout l'appartement pour être partout en même temps !

Que je suis fière hier quand elle me dit "finalement il y a beaucoup de nous chez l'une et chez l'autre"... oui beaucoup Do et ça me remplit de joie.

Bref, Damouredo a du talent, allez le lui dire : parfois elle doute et ça m'énerve !

Posté par mplr à 11:12 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

jeudi 17 janvier 2008

arbre de calcul - magique.

L'enseignement, c'est plus ce que c'était !!!

"- en fait !...
- Arrête de commencer tes phrases par "en fait". Explique-moi pourquoi tu n'as rien compris en classe.
- Ben en fait... heu...
- C'est quoi un arbre magique ?
- Pas magique : un arbre de calcul. Mais c'est magique parce que, en fait...
- Tu le fais exprès ?"

Zen, soyons zen, lalala...

Monsieur Google, je te plante un "arbre de calcul" et dis moi ce que tu as dans le ventre.
ARBRE généaloqique - ARBRE calcul des noeuds... mmmh... - ARBRE à thé...

Monsieur Google n'a rien dans le ventre. Je le savais.

On va tester monsieur Mari (Fredodado pour les intimes de ce blog).
"- Allo chéri ? Tu sais ce que c'est un arbre de calcul ?
- ... ... non.
- Alors je fais comment pour lui faire faire son exercice hein ?
- En fait ... (c'est une blague ou quoi ?) j'en sais rien. Je vais demander si quelqu'un connait au bureau."

ARBREJe prends l'énoncé du problème : y'a pas de chiffres... ????? y'a que des mots !!!!
Comment je fais des calculs... sans chiffres ??

Je fais des branches.
Chaque sous-branche a des branches.
Chaque sous-sous-branches a des branches.
Tu multiplies les mots par des chiffres... et voilà !! c'est très clair.

Et je fais quoi moi quand ma fille sera à polytechnique ???
Dis la maîtresse, la prochaine fois je veux bien le mode d'emploi qui va avec !!!!

Posté par mplr à 05:28 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

lundi 14 janvier 2008

En grande conversation

MIC

Posté par mplr à 05:34 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

lundi 7 janvier 2008

Mon sacàmoi

Etape 1
De la laine
SACAMOI1

Etape 2
De la laine et un crochet
SACAMOI2

Etape 3
De la laine, un crochet et de la souplesse dans le poignet
SACAMOI3

Etape 4
De la laine, un crochet, de la souplesse dans le poignet, mais il faut du temps...
SACAMOI5

Etape 5
... et de la patience...
SACAMOI4

Etape 6
Et voilà, mon sac à moi ! (en plus il est doublé mais j'ai pas fait la photo...)
SACAMOI

Posté par mplr à 13:28 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

samedi 5 janvier 2008

2008 dans le calme

zen

Posté par mplr à 18:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

samedi 29 décembre 2007

Juste sous mon nez

Ce matin, je cherchais un polar, sachant que j'ai une bibliothèque multicouches : il y a des livres bien rangés devant, mais il y a aussi les livres en vrac planqués derrière la rangée de devant, plus ceux qui sont empilés dangeureusement le long de la corniche tout en haut... quand je décide d'y faire la poussière, c'est un cauchemar.

Je prends un tabouret. Pointe des pieds. Et mes mains parcourent chaque tranche. Toucher rugueux : mais c'est quoi ce truc ?
... un almanach...
Du début du siècle.
Qu'est-ce que ça fait là ça ?

Je descends de mon perchoir pour m'y assoir.
J'ouvre. Ca craque un peu. Il est tout jauni... On sent que c'est raide comme une très vieille personne.

Ohhh !... 1908...

ALMcouv

Je pense que cet almanach vient de chez mes grands-parents. Un jour, il a fallu vider leur maison, c'était leur dernier souffle. Je ne me rappelle pas l'avoir pris... peu importe d'ailleurs, il est là et j'ai bien l'intention de le partager avec vous.

1908-2008
Retour en arrière pour le plaisir des yeux, des mots, du coeur et de l'esprit.

Je vous souhaite à toutes et à tous une très heureuse année 2008.

Je vous ferai découvrir mon almanach tout au long de cette année.

Un rendez-vous à ne pas manquer tous les premiers lundis du mois !!

ALMcouv002

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Posté par mplr à 05:24 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

mercredi 26 décembre 2007

Bilan de l'expo vente

Le lundi, nous nous sommes retrouvées : nous, les quatre exposantes.

Nos voitures alignées devant la boutique, nous avons déchargé en vrac avant de prendre chacune possession des lieux.

VITR1

AARV

Je m'étais méticuleusement organisée. A tel point que j'ai eu peur d'être toute petite dans cette immense voute en pierre. Que nenni ! Une fois les tréteaux et tables alignés avec le tissus dessus, mon paravent déployé pour suspendre les sacs... je prenais pas mal d'espace.

STD1

Pas la peine de mieux regarder, ce n'est pas moi sur la photo !!

J'étais bien placée, en plein dans la vitrine !


STD2

J'ai mis la journée à installer chaque bijoux, à déplacer les spots pour optimiser la lumière dans les perles... et je peux dire que même les jours suivants, j'ai continué à essayé de rendre mon stand plus agréable.

Je pousse un collier de quelques centimètres pour laisser respirer cette petite bague noyée dans le flot.

Je surélève légèrement ces boucles d'oreilles qui perdent leur éclat à l'horizontal...

Il me semble que le dernier jour mon espace était au point. Comme quoi, c'est un vrai métier de créer des vitrines, d'organiser une boutique... pas facile !

STD3

Il y a eu de merveilleuses rencontres : un petit garçon d'une dizaine d'année qui est venu acheter un cadeau pour sa maman.

Ces maris et amoureux pour leurs douces compagnes.

Cette drôle de fille qui est entrée le téléphone vissé à l'oreille, qui a choisi un collier toujours au téléphone, m'a payée au téléphone et est partie... toujours au téléphone... drôle d'impression !

Des remarques agréables chuchotées sur mes créations. Tant de satisfaction.

STD4

Et puis quelques copinautes passées me soutenir malgré la rudesse du froid. Merci les filles... heu et merci Francis (t'es pas une fille toi !!!). Les copines de l'atelier de sculpture du lundi, quel plaisir !

Un merci tout particuliers à Floresole qui descendait de son avion et est venue exprès à ma rencontre. J'en ai été ravie et j'espère la revoir bientôt.

Merci à mes filles qui sont venues le soir du vernissage, j'étais si heureuse de les avoir près de moi alors que je ne les voyais plus depuis des semaines.

Chloé (5ans) fût une petite assistante pleine d'humour, très convaincante pour aider à choisir : "ils sont beaux les bijoux de ma mânman !!!"

Emilie qui s'est rendue compte de l'importance que représentait cette opération pour moi, la valeur de mon travail et de mon absence... mais aussi là très grande valeur de ma présence quand je suis femme au foyer à sa disposition !!

Mes petites amours...

Merci à mon mari... mon tendre amour si patient... si prévenant... si à l'écoute... si je peux je le re-épouse demain !!

VITR2N

Merci aussi à mes trois comparses exposantes qui ont permis cette aventure !

MAIS... vous me connaissez, il y a toujours un mais...

Même si je suis enchantée de cette expérience.
Même si mes créations se sont très bien vendues.
Même si je recommencerai l'année prochaine.
Même si des portes sur une multitude d'horizons s'ouvrent.
Même...

Et bien non. Je ne rentrerai pas dans une logique de production. Ma boutique-atelier-de-mes-rêves, ce ne sera pas pour tout de suite.
J'ai trop de plaisir à me laisser porter par les humeurs de mes deux belles fripouilles ; le rythme souvent pénible du job de mon mari. J'aime trop prendre mon café sans qu'on me dérange, à l'instant précis qui ME convient.

Il me reste du temps et une réelle jubilation à dire : je suis femme au foyer.
Il y a encore tant de chemin à parcourir, tant de copinautes sur la toile à aider à se rendre compte de la valeur de leur situation et en tirer le meilleur parti.

Et c'est dans ma maison que je suis bien pour créer et aider. Dans ma maison où il fait chaud...

Posté par mplr à 15:38 - - Commentaires [19] - Permalien [#]



Fin »